fbpx

Les révélations de Schwarzenegger sur sa blépharoplastie

Ces derniers jours, Arnold Schwarzenegger a surtout fait parler de lui à cause de son coup de gueule envers Donald Trump. Et pour cause, bien que l’ancien producteur et présentateur de la célèbre émission de télé-réalité américaine The Apprenctice est aujourd’hui à la Maison Blanche, il a toujours le regard tourné vers la lumière des caméras du show, et il s’en est pris à l’ancien gouverneur de la Californie, qui selon lui, n’aurait pas autant de succès que lui, vu que l’audimat ne cesse de fléchir.  Sans se faire prier, Terminator lui a proposé de « changer leur boulot ». L’acteur ne manque pas d’humour dans une Amérique qui en a plus que besoin.

Schwarzenegger blépharoplastie

65 ans toujours jeune

En dehors de ce clash entre le milliardaire devenu 45ème président des Etats-Unis et l’ancien mari de Maria Shriver avec qui ils ont eu 4 enfants, Schwarzenegger a surtout accordé un entretien à Matin.ch dans lequel il n’a pas hésité à livrer quelques anecdotes sur son physique.

Si l’acteur avoue avoir l’âme d’un jeune de « 25 ans », il reconnaît malheureusement que son corps n’a plus la même performance qu’hier. « J’ai réalisé que je ne suis pas une machine (…) même si j’en ai incarné une au cinéma ».

Les secrets de sa jeunesse

Par contre, il n’a pas hésité à se confier sur les accusations de chirurgie esthétique à son encontre. Même s’il n’a pas donné le prix de sa blépharoplastie, il nous en a dit davantage sur comment il a procèdé.

C’est sur le tournage de « T3 », afin de pallier aux nombreuses blessures et accidents de tournage que tout a commencé. Son maquilleur qui est le même depuis le début de la saga de Terminator, Jeff Dawn est le maître d’œuvre de la jeunesse de Arnold et surtout de sa blépharoplastie. « Jeff voulait trouver de nouveaux effets pour les cicatrices et les plaies du Terminator, dit-il. Après tous ces tests, Jeff a pris une pince à épiler, il a attrapé le dessus de ma paupière puis il l’a relâchée. Quelques secondes plus tard, il me donnait la carte de visite d’un chirurgien renommé et discret pour raffermir le haut de ma paupière ».

Sauf qu’il dit n’en avoir jamais rencontré, et que ce fameux chirurgien reste un maquilleur « J’ai toujours refusé de me faire charcuter par un chirurgien (…) l’un de mes secrets de beauté je mets une crème teintée sur le visage avant de sortir ». Libre à vous de croire ou pas, au moins on sait que Trump et Arnold Schwarzenegger se ressemble au moins sur un point : le maquillage.