Reconstruction mammaire Tunisie

reconstruction mammaire Tunisie

La reconstruction mammaire en Tunisie s’adresse aux femmes ayant perdu un sein suite à une mastectomie (une ablation du sein). Le geste adapté consiste à refaire la poitrine en reconstituant le volume, la glande et le mamelon. L’amélioration de la forme de la poitrine après avoir vécu la difficile épreuve de l’ablation d’un sein rend espoir et redonne confiance.

L’intervention ne permet pas de créer un sein parfaitement naturel, mais, la technique pratiquée offre une poitrine affinée d’une apparence très proche de l’aspect naturel.
Les bonnes candidates pour une intervention reconstruction mammaires sont les patientes non touchées par des maladies susceptibles d’entraver le bon déroulement de l’opération et qui sont prêtes psychiquement subir une nouvelle chirurgie mammaire.

Avant de décider d’opérer la patiente, le chirurgien se rassure de son bon état de santé et de ses conditions physiques. Il examine les seins, évalue la qualité de la peau, prend toutes les mesures nécessaires puis fait de nombreuses photographies. Il explique à la patiente la technique chirurgicale qu’il compte adapter et lui parle du résultat et des complications potentielles.

Techniques de la reconstruction mammaire

A- La reconstruction par prothèses mammaires

c’est la technique la plus connue. Elle consiste à poser une prothèse mammaire sous la peau pour redonner du volume susceptible de remplacer celui du sein amputé.

B- La reconstruction par lambeau.

Le lambeau est un geste chirurgical qui consiste à apporter un tissu cutané d’une partie du corps vers une autre qui manque de volume ou de substance. Si le lambeau reste attaché aux vaisseaux sanguins on dit qu’il est pédiculé. Si, dans le cas contraire, il est complètement détaché de ses vaisseaux, on dit qu’il est libre.

reconstruction mammaire en Tunisie

La reconstruction mammaire par lambeau se fait selon trois méthodes différentes. Le chirurgien esthétique applique l’une de ces techniques :

1- il effectue un mouvement de rotation pour déplacer le lambeau vers l’emplacement du nouveau sein. ce lambeau se compose de muscle, de graisse et de peau. c’est la méthode TRAM.
2- il prélève un lambeau sans extraire le muscle. La masse prélevée se compose de graisse de peau et de système de vascularisation. Puis, il place le lambeau dans la zone opérée par une mastectomie en reliant le tout aux vaisseaux de l’aisselle. C’est la méthode DIEP.
Le TRAM et le DIEP s’adressent aux femmes corpulentes ne désirant pas subir une mise en place d’un implant mammaire.
3- il procède à une reconstruction par lambeau du muscle grand dorsal (le muscle se situe entre la loge postérieure de l'épaule et le tronc). Le chirurgien opte pour cette méthode lorsqu’il trouve que la peau du sein est trop insuffisante pour pouvoir maintenir une prothèse.

C- La reconstruction de l’auréole et du mamelon

Dans ce cas, le plasticien tunisien réalise un greffe de peau dans la zone auréolaire. La peau prélevée provient du pli de l’aine. Il est possible de faire un tatouage pour esthétiser l’apparence de l’auréole.

Si l’examen préopératoire montre que le mamelon du sein restant est en bonne état, le praticien prélève alors une partie de ce mamelon et la transplante dans le nouveau sein.

D- La lipostructure du sein

Le chirurgien esthétique de la clinique internationale Hannibal aspire la graisse à partir des hanches, de la cuisse ou du ventre puis il la réinjecte dans le site opéré pour former un nouveau sein. Les cellules graisseuses purifiées à l’aide d’une centrifugation se répartissent naturellement sous la peau ce qui donne un aspect très appréciable en comparaison avec l’aspect initial.

Savoir plus :
Implants mammaires
Lipofilling mammaire