fbpx

La chirurgie dans l’ere des selfies

Souriez Don ! Le 21 Juin, la célébration de la Journée nationale des selfies aux USA, les chirurgiens révèlent que les téléphones portables dotés d’une caméra de face provoquent une augmentation du nombre de personne qui veulent des ajustements dits en Anglais « tweakments » cosmétiques. En effet, le taux des interventions chirurgicales et non chirurgicales a augmenté de 20% en 2015 par rapport à 2014. Les caméras de face des smartphones permettent aux patients de se voir comme les autres les voient au lieu de ce qu’ils sont habitués à voir dans le miroir.

Certains médecins disent que les millions de selfies téléchargées sur Instagram, Snapchat, Twitter et Facebook aujourd’hui, et tous les jours sont à l’origine de l’augmentation du nombre de demandes de chirurgie plastique en Tunisie, et des procédures cosmétiques non-invasive comme le toxine botulique.

Lorsque notre image miroir est retournée (ce que d’autres voient), ceci nous semble souvent étrange et moins attrayant. Par conséquences, les jeunes ne demandent plus de révisions majeures de leur apparence, mais ils exigent des petites retouches « tweakments », ils veulent juste se faire « tweakés » pour avoir le meilleur selfie.

Notre IMAGE est la base de la plupart des plateformes de médias sociaux : Instagram, Snapchat, Facebook, etc. Notre présence sur ces plates-formes nous oblige à voir notre propre image à plusieurs reprises, ce qui accentue notre autocritique. Nous regardons et nous comparons nos auto-selfies avec les selfies des autres.

Les selfies en groupe également ont relativement le même impact sur les gens ; des fois pires surtout avec les jeunes à peau acnéique par exemple. Les gens sont plus mécontents et insatisfaits malgré qu’ils soient conscients que l’orientation d’une caméra, la distance, etc. peut créer une distorsion de l’image. D’autres personnes ont tendance à incliner leur menton vers le bas quand ils prennent un selfie, ce qui peut rendre sembler qu’ils ont plus d’un double menton qui n’existe pas en réalité.

L’ère de selfie fait des ravages, c’est pour cela, il faut être raisonnable dans son autocritique, et demander l’avis d’un spécialiste avant de subir une procédure chirurgicale que vous êtes sensés la faire pour vous-même et non pas pour votre caméra, ou vos selfies.