Augmentation mammaire, quelle technique offre de meilleurs résultats ?

jouvence-ref

In Blog Posted

La chirurgie d’augmentation mammaire est la chirurgie la plus populaire dans le monde de la médecine esthétique. De nos jours, il existe plusieurs techniques pour cette opération.

Les implants ” Gummy Bear ” représentent un progrès important dans la technologie des implants en silicone.  Pour vous donner une idée de quoi ressemblent les implants “gommeux”, visualisez un implant rempli d’un gel de silicone cohésif qui conserverait sa forme s’il était coupé en deux. Cette opération d’augmentation mammaire par les implants de « Gummy Bear » se pratique sous le muscle.

Comment est-ce possible ? En termes simples, le silicone à l’intérieur de l’implant présente un taux de réticulation plus élevé. Il garde mieux sa forme, et il ne se froisse pas et ne s’ondule pas ce qui augmente le volume près du décolleté. Si l’implant venait à se rompre, le gel ne s’infiltrerait pas dans le corps.

 

Pourquoi le « Gummy Bear » est l’une des meilleures techniques d’implants mammaires ?

 

Ce dernier élément est essentiel, car la rupture d’implants peut entraîner des complications qui nécessitent une intervention chirurgicale supplémentaire. C’est pourquoi les médecins ont recommandé de remplacer vos implants tous les dix ans. Les nouveaux implants en gel cohésif ont un taux de rupture de 2,6 % sur neuf ans, ce qui réduit considérablement le besoin de remplacement. Le gel est généralement doux et naturel au toucher, mais certains fabricants d’implants le rendent plus rigide que d’autres.

 

Récupération rapide

Bien que l’augmentation mammaire soit considérée comme une intervention chirurgicale majeure, l’augmentation mammaire sous le muscle est peu invasive et ne nécessite donc pas une longue période de guérison. Un chirurgien plasticien expérimenté peut créer une poche de poitrine pour l’implant avec une extrême précision, ce qui réduit considérablement les contusions, les saignements, la douleur et l’inflammation post-opératoires. De plus, la mise en place sous le muscle donne généralement des résultats plus naturels, en particulier lorsqu’on travaille avec des implants en gel.

 

De nombreuses patientes disent avoir moins besoin d’analgésiques opioïdes après une augmentation mammaire sous le muscle. De plus, elles ont généralement moins de cicatrices une fois la cicatrisation terminée et demandent rarement une chirurgie de reprise. C’est pourquoi nous recommandons fortement l’augmentation mammaire sous le muscle à la grande majorité des patientes. Il y a, bien sûr, quelques exceptions. Les femmes qui ont naturellement une quantité importante de tissu mammaire peuvent obtenir de meilleurs résultats avec des implants sur-musculaires, par exemple.

0 Comments

Leave a Comment

15 + cinq =