Insémination artificielle Tunisie

L’insémination artificielle en Tunisie est une technique de PMA (procréation médicalement assistée) qui consiste à déposer les spermatozoïdes du conjoint dans l’utérus de la femme après préparation au laboratoire.

Le couple se tourne souvent vers l’IAC lorsqu’il est confronté au diagnostic d’infertilité. En effet, cette technique est souvent indiquée quand les spermatozoïdes ont des difficultés pour arriver à l’utérus (impuissance, dysfonction éjaculatoire, mauvaise qualité du sperme, etc.). Elle est aussi suggérée dans le cadre de problèmes ovulatoires, d’une altération anatomique et/ou fonctionnelle du col de l’utérus, de facteurs coïtaux, ou dans le cas d’une stérilité d’origine inconnue.

Prix insémination artificielle en Tunisie

L’insémination artificielle en Tunisie est au prix de 1000€ (sans séjour). Pour une prise en charge complète de votre intervention d’IAC avec un séjour tout confort en Tunisie, le prix est de 1650€. Le prix en dinars peut être obtenu suite à une demande de devis.

Obtenir un devis Gratuit

Déroulement de l’insémination artificielle

Insémination artificielle TunisieTraitement préparatoire et stimulation ovarienne

Dans le cadre du traitement préparatoire, la femme reçoit, pendant la première moitié du cycle, un traitement inducteur de l’ovulation. Le processus sera suivi en effectuant une échographie et des dosages hormonaux.

En milieu de cycle, des injections d’HCG seront réalisées afin de déclencher l’ovulation.

Le déclenchement de l’ovulation impose l’arrêt des autres traitements.

Sélection des spermatozoïdes et préparation de l’échantillon

L’homme effectue un prélèvement de sperme au laboratoire le matin de l’insémination artificielle.

L’échantillon obtenu est traité au laboratoire pour séparer les spermatozoïdes mobiles des autres composants. Ils seront ensuite lavés avec un milieu de culture approprié.

Insémination

L’insémination artificielle en Tunisie est programmée environ 36 h après le déclenchement de l’ovulation. La patiente est mise en position gynécologique, et un petit cathéter contenant l’échantillon de spermatozoïdes est introduit dans le col, jusqu’au milieu de l’utérus. Les spermatozoïdes sont alors déposés dans la cavité utérine.

Cette procédure n’est pas douloureuse et ressemble à un examen gynécologique. Elle ne nécessite ni anesthésie, ni hospitalisation.

La fécondation aura lieu naturellement dans les heures qui suivent.

Suites de l’insémination artificielle

  • La patiente peut reprendre une activité normale dès la fin de la procédure.
  • Aucune précaution particulière n’est à prendre.
  • Un test de grossesse sera effectué environs 18 jours après l’insémination.

Résultat insémination artificielle

Dès la première tentative, le taux de réussite de l’IAC se situe entre 10% et 15%. Il est néanmoins de 5% pour les femmes âgées de plus de 42ans.

En cas d’échec, il est possible de recommencer une autre tentative. Cela dit, il est nécessaire d’effectuer des cycles de repos.

Généralement, 4 cycles d’IAC sont réalisés au total, pour obtenir une grossesse.

Si la grossesse n’est pas atteinte, il peut aussi être nécessaire de changer de technique d’AMP et d’avoir, par exemple, recours à une FIV.

Quelle différence entre une insémination artificielle et une FIV ?

L’insémination artificielle imite la procréation naturelle, dans l’utérus, en permettant aux spermatozoïdes d’être au bon endroit au moment de l’ovulation.

La fécondation in vitro, quant à elle, permet de féconder un ovule avec un spermatozoïde, hors de l’utérus, en laboratoire. Elle est envisagée en cas d’anomalie des trompes ou en cas d’infertilité modérée du côté de l’homme, d’infertilité inexpliquée ou après l’échec de plusieurs tentatives d’inséminations artificielles.