Detatouage laser Tunisie : questions et réponses

Cela fait bientôt dix ans depuis l’introduction du laser Q-switch destiné aux traitements des tatouages. Cependant, perplexité et doutes persistent parmi le grand public. Ces doutes se justifient parfois par des expériences négatives, mais surtout par un manque d’informations. Voici les réponses aux dix questions les plus récurrentes quant il s’agit de détatouage laser en Tunisie.

Detatouage laser Tunisie

Le détatouage laser en Tunisie laisse des cicatrices : FAUX

Le plus souvent les personnes tenant cette affirmation ignorent l’existence de plusieurs types de laser. Cette typologie des lasers est réalisée en fonction de leurs longueurs d’ondes et de leurs modes d’impulsions. Un autre type de laser que le Q-switch, comme par exemple le CO2 qui n’est pas conçu pour le traitement des pigments d’encres mais plutôt pour vaporiser des strates de la peau, peut laisser des chéloïdes ou des cicatrices atrophiques. Tout ceci peut être évité moyennant une bonne utilisation du laser approprié et en appliquant une crème antibiotique et un pansement sur la zone traitée.

Au bout de quatre séances je ne vois toujours pas de résultats : POSSIBLE

Il arrive très rarement que des pigments d’encres persistent au détatouage laser. On observe ce phénomène surtout sur des couleurs autres que le noir ; Dans ce cas il est inutile de poursuivre le traitement. Par opposition aux tatouages qui réagissent très bien les premières séances puis deviennent persistants. Chose tout à fait naturelle du moment que l’encre continue de réagir. Les résultats peuvent ne pas être évidents ou d’importance majeure, l’objectif est d’observer un éclaircissement, même minime, d’une séance à l’autre.

J’ai entendu dire que le traitement laser des tatouages en Tunisie laisse une ombre : VRAI

Detatouage au laser en TunisieParmi les inconvénients de cette technique qui garantit l’absence de cicatrices, est le fait de laisser une ombre ou un halo du vieux tatouage. Techniquement cela signifie que les pigments de couleurs sont très profond ou d’une densité irrégulière ce qui rend leur décomposition par le laser impossible. Il a été observé que ces halos ont tendance à s’atténuer avec le temps.

Le détatouage laser en Tunisie laisse des taches blanches : FAUX

Les tâches blanches (permanentes) sont une hypopigmentation résultant de l’utilisation du mauvais type de laser. On utilise en Tunisie un laser de longueur d’onde 1064 qui n’a pas d’influences sur la synthèse de mélanine.

Il existe des couleurs qu’on ne peut enlever au laser : FAUX

Le blanc et le jaune sont les seules couleurs dites intraitables. En vérité, le jaune contient des pigments réagissant à un laser de longueur d’onde de 532, le même utilisé sur les tatouages de couleur rouge. Cependant le vert et le bleu exigent des longueurs d’ondes très particulières et dont très peu de machines disposent.

Le traitement au laser est extrêmement douloureux : FAUX

Les patients tolèrent très bien la douleur provoquée par le laser et demandent très rarement une anesthésie pour le détatouage laser. Le refroidissement par air joue un très grand rôle dans cette réaction. Sur les sujets les plus délicats, ou les zones les plus sensibles une crème anesthésiante peut être utilisée.

La procédure de détatouage laser en Tunisie est longue : VRAI

Detatouage laser en Tunisie

Les protocoles actuels, conseillent d’effectuer des séances à quarante ou soixante jours d’intervalle. Ce qui rend longue la procédure du détatouage laser en Tunisie. Cette durée peut être encore plus longue compte tenu du temps nécessaire aux cellules du corps pour éliminer les pigments décomposés. Ce temps est estimé à quatre ou cinq mois.

Le traitement au laser est très couteux en Tunisie : FAUX

Lorsqu’on prend en considération la technologie du Q-switch, un tarif moyen de cent euros par séance ne peut être considéré élevé. L’impossibilité de réaliser un pronostique par rapport au nombre de séances rend impossible l’estimation du cout total du traitement.